Elections Canada Magazine Online

Retour de Ian Lafrenière aux communications du SPVM

Le nouvel administrateur de la police de Montréal n’aura pas attendu longtemps avant de faire son premier changement. Il annoncera mercredi le retour au service des communications de Ian Lafrenière, qui avait été tassé par l’ancien chef Philippe Pichet en 2016.

Selon nos informations, il s’agit d’une initiative de l’ancien directeur général de la Sûreté du Québec (SQ) Martin Prud’homme pour rétablir la confiance des médias envers le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

C’est également une des premières idées auxquelles il a songé pour instaurer un changement lorsqu’il s’est vu confier les rênes du SPVM la semaine dernière.

Après consultation au cours du weekend, Martin Prud’homme a appelé Ian Lafrenière pour le nommer comme proche conseiller aux communications.

M. Lafrenière rencontre à 9 h mercredi le comité de direction du SPVM. Il s’adressera par la suite aux médias.

Mouvements de personnel

Conscient qu’il a peu de temps pour agir en raison de son court mandat d’une durée maximale d’un an, il ne s’agira pas de la seule décision rapide que prendra Martin Prud’homme, qui est officiellement en poste depuis dimanche.

Selon nos informations, d’autres mouvements de personnel sont à prévoir au cours des prochains jours.

Celui qui a aussi été assermenté comme directeur du SPVM a notamment rencontré au cours des derniers jours tous les assistants-directeurs, même ceux qui avaient été mis à l’écart par l’ancienne administration de Philippe Pichet.

Visage du SPVM

Ian Lafrenière était devenu d’une certaine façon le visage du SPVM, lui qui était affecté aux relations avec les médias depuis 1994.

Il a occupé les fonctions d’inspecteur adjoint à la division du renseignement, après avoir été retiré du service des communications par Philippe Pichet en 2016.

M. Prud’homme a été nommé administrateur de la police montréalaise la semaine dernière après la publication du rapport accablant de Michel Bouchard, commandé par Québec à la suite des révélations de notre Bureau d’enquête en février.

« Enquête bâclée », « informations délibérément soustraites de rapport » et « manque de confiance » envers le chef de police, les constats sont durs envers Philippe Pichet, qui a été suspendu avec solde par le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux.



Categories:   Les Actualités

Comments

Sorry, comments are closed for this item.