Elections Canada Magazine Online

Des chirurgies remises à plus tard à cause d’une pénurie

Près de 150 chirurgies ont été reportées depuis août à l’Hôpital de Verdun, qui blâme une pénurie d’équipement provenant d’usines des Caraïbes détruites par les ouragans cet été.

Cette explication est cependant remise en doute par le ministère de la Santé.

Aucune chirurgie n’a été annulée, insiste l’hôpital, elles sont seulement remises à plus tard.

« Les patients sont demeurés dans notre liste d’attente », soutient la directrice adjointe des opérations du CIUSSS, Guylaine Marquis.

La pénurie, explique-t-elle, touche des mèches utilisées dans les chirurgies des hernies. Il s’agit de prothèses qui servent de filets pour boucher la hernie.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal assure avoir tenté de s’approvisionner auprès d’un autre fournisseur ou d’un autre hôpital, mais sans succès. La pénurie toucherait l’ensemble du Québec, selon Mme Marquis, qui ajoute qu’elle est en voie de se résorber, et des chirurgies seront planifiées sous peu.

« Dos large »

Or, le ministère de la Santé répond par courriel avoir « vérifié auprès des groupes d’approvisionnement en commun et il n’y a aucune pénurie de mèches actuellement ».

« Une situation spécifique nous a été rapportée plus tôt cet automne à la suite des ouragans survenus dans les Antilles, mais des produits substituts ou alternatifs ont été rendus disponibles », poursuit une porte-parole du MSSS.

Le Centre universitaire de santé McGill dit quant à lui avoir trouvé un substitut cet automne. Deux autres CIUSSS de Montréal ont aussi affirmé avoir eu des difficultés d’approvisionnement cet automne, mais qu’aucune chirurgie n’a dû être repoussée.

« L’ouragan a le dos large, se désole le président du conseil des malades, Paul Brunet. Je reste dubitatif devant cette excuse, pourquoi juste à Verdun », s’interroge-t-il.

Pierre Blain du Regroupement provincial des comités des usagers se demande si le problème n’est pas plutôt au niveau de la planification, rappelant que les hernies sont très douloureuses pour les patients en attente.



Categories:   Les Actualités

Comments