Elections Canada Magazine Online

L’absence de main-d’œuvre le prive de plus d’un million $

La PME de 50 employés Quadra Plast des Laurentides a perdu plus d’un million $ de ventes l’an dernier… et a même pensé fermer un moment parce qu’elle n’arrivait plus à trouver assez de travailleurs pour faire fonctionner ses machines.

« L’été dernier, on a eu peur de fermer. On a même demandé au département des ventes de mettre la pédale douce parce qu’on n’avait pas assez de personnes pour faire marcher nos extrudeuses », se désole Sébastien Duguay, coordonnateur de production-achats du manufacturier de portes et fenêtres Quadra Plast situé à Sainte-Thérèse, à 30 km au nord de Montréal.

Pertes américaines

Selon Sébastien Duguay, la PME fondée en 1991 perd maintenant au moins un million $ de ventes aux États-Unis chaque année en raison de son manque cruel de travailleurs. Des machines d’une valeur de 1,5 million $ ont dormi dans l’usine au cours de l’année.

M. Duguay cherche désespérément des employés qualifiés pour faire fonctionner ses appareils qui font des pièces de portes, de fenêtres et de piscines.

« Nos employés d’expérience travaillent trop. L’été dernier, ils étaient exténués parce qu’ils devaient en plus former de nouveaux employés », affirme-t-il.

Fini les vacances

La PME dont le chiffre d’affaires dépasse les 10 millions $ affirme même que le manque de personnel l’a obligée à faire travailler près de la moitié des employés… en pleine semaine des vacances de la construction.

« C’est comme une équipe de hockey, si c’est toujours le même trio qui est là, les mêmes quatre personnes pour neuf machines, elles finissent par ne plus pouvoir souffler », dit-il.

À défaut d’avoir des employés d’expérience qualifiés, Quadra Plast se tourne vers des agences de recrutement. Sébastien Duguay dit qu’en trois mois, le taux de roulement des employés a été de 50 %. Les personnes viennent travailler deux ou trois jours, puis ils repartent sans donner de nouvelles.

Parfois les employés formés par Quadra Plast vont chez ses compétiteurs qui offrent de meilleurs salaires. « On ne peut pas se battre contre des entreprises milliardaires », déplore-t-il. Un journalier gagnant 14 $ l’heure peut espérer gagner quelques dollars de plus ailleurs, affirme-t-il.

Comme beaucoup de PME, Quadra Plast veut maintenant miser sur l’automatisation, une transformation engendrera toutefois des coûts, explique Sébastien Duguay. « D’ici là, on est flexible. On est très ouvert aux employés qui ont une vie familiale », conclut-il.



Categories:   Les Actualités

Comments

Sorry, comments are closed for this item.