Elections Canada Magazine Online

Elle meurt lorsque son auto sombre dans l’eau

Un policier et un pompier volontaire ont plongé dans les eaux glaciales de la rivière Richelieu dimanche, mais ne sont pas parvenus à secourir une automobiliste prisonnière de son véhicule après une violente sortie de route.

La tragédie est survenue vers 1 h 45 à Saint-Charles-sur-Richelieu, en Montérégie. La victime originaire de Sorel, Julie Fagnan, 38 ans, circulait sur le chemin des Patriotes en direction de Sorel. Pour une raison inconnue, a perdu la maîtrise de son véhicule, dans lequel elle se trouvait seule.

Sa voiture blanche a sectionné violemment un poteau d’Hydro-Québec à droite de la route. Elle a ensuite pris une trajectoire surprenante en bifurquant vers la rivière Richelieu, à gauche.

Noirceur

Des voisins ont contacté les services d’urgence dans les minutes suivant l’accident.

Se trouvant non loin, un policier de la Sûreté du Québec (SQ) s’est rapidement rendu sur les lieux. Il a plongé dans la rivière et a voulu briser la fenêtre du véhicule avec un pied-de-biche, sans succès.

Un pompier volontaire est allé lui prêter main-forte, mais les deux hommes ont été incapables de repérer la victime, à cause de la noirceur. L’eau froide a forcé le duo à sortir de la rivière.

« Tout a été fait pour la sauver. Elle a été retrouvée à l’arrière du véhicule. On se demande si elle a tenté d’enlever sa ceinture pour sortir ou si elle ne la portait pas », a indiqué Daniel Thibodeau, porte-parole de la SQ.

« Ils avaient de l’eau jusqu’à la taille. Le policier criait : “Je ne vois rien, je ne vois rien !” Mais la voiture était tombée sur le toit, c’était difficile », témoigne un voisin de l’endroit où l’accident s’est produit, François Perras.

Les secouristes ont pu atteindre la voiture une fois qu’elle a été mise à l’endroit par une remorqueuse. Ils ont alors tenté des manœuvres de réanimation sur Mme Fagnan, en vain. On ne sait pas combien de temps, précisément, elle est restée submergée.

La dame a été transportée à l’hôpital, où son décès a été constaté.

Enquête

Une enquête est menée pour éclaircir les circonstances de l’accident.

Une autopsie sera pratiquée sur le corps de la victime et le véhicule sera inspecté.

« Malaise, vitesse, distraction ou fatigue au volant, aucune hypothèse n’est écartée », souligne le sergent Thibodeau.

Le secteur n’est pas considéré comme particulièrement dangereux par ses résidents.

« On va attendre de comprendre ce qui s’est passé avec l’enquête et on pourra voir s’il y a lieu de faire quelque chose [pour améliorer la sécurité] », a indiqué le maire de Saint-Charles-sur-Richelieu, Marc Lavigne.



Categories:   Les Actualités

Comments