Elections Canada Magazine Online

Un whisky gaspésien bientôt sur les tablettes

GASPÉ | Les propriétaires de la distillerie O’Dwyer de Gaspé souhaitent produire le premier whisky 100 % gaspésien.

Les amateurs devront toutefois patienter avant de tremper leurs lèvres dans le précieux liquide puisqu’il doit vieillir au minimum pendant trois ans pour obtenir l’appellation de whisky.

L’entreprise a cependant fait une première cuvée pour tester son produit.

Les quelque 500 bouteilles seront vendues aux curieux au courant de l’année, mais ne pourront pas porter le sceau whisky puisqu’elles n’ont pas été vieillies assez longtemps.

« C’est plus pour nous roder, voir l’équipement et l’espace dont on aura besoin », précise le copropriétaire, Frédéric Jacques.

La production à plus grande échelle commencera l’automne prochain, affirme-t-il.

Whisky lovers

Se lancer dans la production d’un whisky 100 % gaspésien était dans les plans des deux propriétaires depuis longtemps. L’entreprise a été créée avec objectif de parvenir à produire un tel alcool.

« On est des whisky lovers. Fred et moi sommes complémentaires, différents, mais on se rejoint quand il est question de goût [de whisky] », lance sans hésiter le directeur général, Michael Briand.

Cependant, l’investissement et le temps nécessaires pour se mettre à produire du whisky étaient trop grands pour une entreprise débutante.

C’est pourquoi la distillerie s’est plutôt lancée à ses débuts dans la production de gin.

« Pour produire du whisky, ça prend absolument de l’eau au moulin. Et ça, c’est le gin qui nous l’apporte parce que c’est moins long à produire. Tout le monde passe par là en premier », ajoute Frédéric Jacques.

Climat écossais

La Gaspésie jouit d’un climat particulièrement favorable pour produire un whisky similaire aux fameux scotchs écossais, avancent les deux copropriétaires.

Le climat rigoureux gaspésien serait aussi propice à créer des saveurs uniques, juge son collègue Michael Briand.

« Plus rough est l’environnement, comme en Écosse, plus tu vas avoir de goût », ajoute-t-il.

« Ça vente fort, il mouille beaucoup, ça donne un goût spécial à l’orge, qui est la base du whisky », affirme-t-il.

Vieillissement

Par contre, l’alcool doit aussi vieillir longtemps pour atteindre un haut niveau de qualité.

De nombreuses années seront encore nécessaires pour avoir un alcool de qualité maximale.

« On fait des tests, mais honnêtement ce sont mes enfants qui auront l’argent de tout ça. J’ai l’impression que pour avoir un bon whisky à Gaspé, ça va prendre au moins 12 ans de vieillissement », explique Frédéric Jacques.



Categories:   Les Actualités

Comments

Sorry, comments are closed for this item.