Elections Canada Magazine Online

Blais dégommé, Proulx promu

Dans la foulée du remaniement ministériel fort attendu qui sera annoncé ce matin, le ministre François Blais perdra la responsabilité de la Capitale-Nationale au profit de Sébastien Proulx, a appris notre Bureau parlementaire.

Après avoir renoncé pendant des mois à remanier son équipe de façon importante, Philippe Couillard dévoilera enfin la nouvelle composition de son conseil des ministres sur le coup de 10 heures.

Le premier ministre a passé la journée d’hier à rencontrer, dans un lieu de Montréal gardé secret, ceux qui seront appelés à jouer un nouveau rôle au sein de son équipe ministérielle.

À l’Assemblée nationale, en fin de journée, 30 chaises et deux fauteuils ont été soigneusement installés à l’avant du Salon rouge, en vue de la cérémonie d’assermentation avec le Lieutenant-gouverneur.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, même si peu d’informations ont filtré et que tout reste à confirmer, c’est un ancien député adéquiste, le député libéral de Jean-Talon, Sébastien Proulx, qui héritera des dossiers de la région de Québec. Ce geste viserait à mieux contrer la vague caquiste que pourrait soulever la défaite libérale dans Louis-Hébert, à un an des élections générales.

Sébastien Proulx conserverait le ministère de l’Éducation, mais le volet Famille serait confié à quelqu’un d’autre.

D’autres changements

Ce dossier pourrait être confié à Véronyque Tremblay, qui lors d’une élection partielle, en juin 2015, a fait mordre la poussière à la CAQ en succédant à Gérard Deltell dans Chauveau. Le nom de Luc Fortin a aussi circulé hier pour le portefeuille de la Famille.

M. Blais resterait, pour sa part, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Il y a fort à parier que le ministre responsable du Centre-du-Québec, Laurent Lessard, sera soulagé de l’épineux ministère des Transports. Reste à voir s’il conservera le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, dont il a hérité après le départ en maladie et l’exclusion de Pierre Paradis.

On ignore même si M. Lessard conservera un siège au saint des saints. Idem pour la ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques, Rita de Santis, pour qui c’est encore moins sûr.

Poëti de retour ?

Plusieurs s’attendent à ce que ce remaniement ministériel marque le retour de Robert Poëti au cabinet.

Depuis la rentrée parlementaire, le premier ministre Philippe Couillard a fait de la « transformation » son nouveau mantra. Il a notamment laissé entendre que la prochaine étape, pour son gouvernement, passerait par un rajeunissement de son équipe ministérielle.

Si des députés tels qu’André Fortin (Pontiac), Isabelle Melançon (Verdun) et Marie Montpetit (Crémazie) pourraient prendre du galon, plusieurs ministres conserveront leurs postes actuels. Selon nos informations, ce serait entre autres le cas de Gaétan Barrette à la Santé, Carlos Leitao aux Finances, Julie Boulet au Tourisme et Dominique Vien au Travail.

Avant le remaniement de ce matin, 28 personnes siégeaient au Conseil des ministres, en incluant le premier ministre, Philippe Couillard, le whip en chef, Stéphane Billette, et la présidente du caucus, Nicole Ménard.

 



Categories:   Les Actualités

Comments