Elections Canada Magazine Online

Mort suspecte dans le secteur de Beauport

Le Service de police de la Ville de Québec enquête actuellement sur une mort suspecte, le corps d’un homme de 40 ans ayant été retrouvé dans sa camionnette vers 7 h 30 mercredi matin.

Les faits sont survenus devant le 3261, boulevard Loyola, dans le secteur de Beauport. Le véhicule dans lequel l’homme se trouvait appartiendrait à une entreprise de transformation de bois. Il était garé devant un dépanneur et un édifice où se trouvent les locaux d’une compagnie d’assurances.

On ne connaît pour l’instant que peu de détails concernant cette affaire.

«Toutes les hypothèses sont envisagées», souligne Cindy Paré, porte-parole du SPVQ. Des techniciens sont sur place afin d’éclaircir les circonstances de la mort de l’homme dont l’identité n’a pas encore été dévoilée.

Un habitué

Le commis du dépanneur devant lequel l’homme a été retrouvé souligne qu’il était un habitué du commerce.

C’est ce commis qui, avec un autre passant, a fait la macabre découverte.

«Quand il [la victime] est arrivé, il parlait au téléphone [dans sa camionnette]. Je n’en ai pas fait de cas. Il a une compagnie, je me suis dit qu’il réglait ses affaires», explique le témoin qui a préféré taire son nom.

Cependant, au bout de 45 minutes, le commis a commencé à se poser des questions.

«Il avait changé de position dans la camionnette. Je croyais qu’il était encore au téléphone. Je l’ai laissé faire ses choses. C’est quand un passant s’est arrêté et a constaté que ça ne bougeait pas…», poursuit le témoin.

«Je suis sorti et j’ai crié: “Ça ne bouge plus?” Le monsieur m’a dit: “Non, je viens de cogner.” Je me suis approché et… c’est ça. Ç’a m’a tout pris pour appeler l’ambulance», explique le témoin, encore sous le choc.

Ni lui ni le SPVQ ne sont en mesure de dire si le corps portait des marques de violence.

Le témoin s’est dit très chamboulé par les événements.

«Les clients de dépanneurs de quartier, ils arrivent et, comme si ça faisait 10 ans qu’ils te connaissaient, ils te parlent de leur vie. Il y a un sentiment d’appartenance qui se crée», laisse-t-il tomber.

Read More..



Categories:   Les Actualités

Comments

Sorry, comments are closed for this item.