Elections Canada Magazine Online

Un carré rouge poursuit la Ville et le SPVQ

Ayant pour témoin Amir Khadir, député à l’Assemblée nationale, le manifestant carré rouge André Bérubé poursuit une fois de plus la Ville de Québec et son service de police en lien avec la manifestation du 5 juin 2012.

Le soir des évènements, les manifestants avaient pris la rue «comme à l’habitude» dans le cadre des manifestations nocturnes pour dénoncer la hausse des frais d’études postsecondaires. Lors de cette soirée, le député Khadir s’était joint au rang des manifestants.

« Bien traité »

Si les autres témoins ont rapporté avoir été brutalisés par les policiers, monsieur Khadir a souligné au juge Christian Brunelle que lors de son arrestation, il avait été traité «avec respect et courtoisie» par les policiers et que ceux-ci l’avaient «particulièrement bien traité».

En plaidoirie, André Bérubé a toutefois fait ressortir que, selon lui, le député de Mercier avait servi de «trophée de chasse» aux policiers qui ont arrêté monsieur Khadir en premier alors que celui-ci s’était retrouvé au cœur «d’une souricière» formée par l’Escouade antiémeute du SPVQ.

« mise en échec »

Bien qu’il ne se soit pas retrouvé au cœur de ce qu’il appelle «l’encerclement», André Bérubé a dit s’être fait faire «une mise en échec» lors du déploiement policier. Projeté sur le mur, il a alors «perdu» son drapeau rouge.

Témoin des gens pris dans la souricière du SPVQ, le manifestant a également dit avoir vu un policier pointer sur la foule une arme intermédiaire de dispersion et il a assisté «à la déportation» de 65 de ses camarades à la suite de leur arrestation.

En défense, la Ville a fait entendre le capitaine André Turcotte qui a mentionné que jamais le Service de police n’a voulu empêcher les gens de manifester, mais comme le trajet emprunté par ceux-ci ne correspondait pas à l’itinéraire initialement fourni, la manifestation a été déclarée illégale une minute après sa mise en branle.

Montants réclamés par André Bérubé

  • 5000 $ en dommages punitifs
  • 3000 $ pour atteinte au droit de manifester
  • 3000 $ pour atteinte émotionnelle
  • 300 $ pour voies de fait
  • 20 $ pour le drapeau rouge

Total de la réclamation 11 320 $

Read More..



Categories:   Les Actualités

Comments

Sorry, comments are closed for this item.